share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Amélioration qualité de l'eau

Etang : amélioration de la qualité de l'eau et continuité écologique


Depuis plusieurs années, le dépassement du seuil de cyanobactéries dans l'étang du Moulin Neuf empêche la baignade, la consommation de poissons pêchés dans l'étang et la pratique d'activités nautiques.

Quels risques présentent les cyanobactéries pour la santé ?

Les toxines produites par ces micro-algues provoquent l’irritation de la peau, des yeux, du nez et de la gorge, réactions similaires aux allergies. Ces effets sont augmentés par le temps d’exposition. En cas de consommation, des nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales, crampes musculaires, problèmes au niveau du foie peuvent apparaître.

Quelles sont les causes de la présence de ces cyanobactéries ?
Les trois cours d’eau et sources qui alimentent l’étang charrient des alluvions chargées en phosphore. L'été, les eaux peu profondes de l'étang se réchauffent rapidement. En l’absence d’un renouvellement d’eau, toutes les conditions sont réunies pour favoriser la prolifération des cyanophycées.
De plus, les vannes actuelles de contrôle et vidange de l'étang du fait de leur hauteur sont infranchissables pour les poissons. Elles ne permettent pas non plus le transit des sédiments.

Quels sont les objectifs de l'étude en cours ?

La société CE3E (études et ingénierie écologique des milieux aquatiques) a lancé une étude sur la remise en qualité de l'eau et la continuité hydraulique avec pour objectifs de :

  •    réduire la prolifération des cyanobactéries,
  •    assurer la continuité écologique : migration des poissons et transport des sédiments (obligation européenne),
  •    sécuriser l’ouvrage hydraulique de la retenue.


Quelles sont les solutions envisagées ?

Plusieurs pistes techniques ont été envisagées même si aucune solution «idéale» n'existe face aux cyanobactéries.

C'est la solution d'une vidange partielle de l'étang qui a été retenue.
Les terres découvertes permettront d'épurer les sédiments et ainsi d'améliorer la qualité des eaux.
Une remise en eau sera faite à la fin de chaque automne. Une gestion saisonnière des niveaux d’eau sera ainsi faite pour permettre leur renouvellement et le transit des sédiments.

Entre l'été 2016 et le printemps 2017, un abaissement progressif du niveau d'eau de 2 m a eu lieu pour permettre d'assécher les bords de l'étang et ainsi créer une banquette végétale tout autour de l'étang. La végétalisation naturelle de cette banquette absorbera l'azote et le phosphore responsables du développement des cyano-bactéries. Le niveau d'eau sera maintenu à - 1 m avec un marnage possible à - 0,50 m.

Contact : 02 97 26 59 51 – moulin-neuf@questembert-communaute.fr