Tri des plastiques : pourquoi n’est-il pas le même partout ?

Vous l’avez sans doute déjà constaté en vacances ou chez des amis, les consignes de tri des emballages plastiques ne sont pas les mêmes partout en France. Mais pourquoi ?

Ces dernières années, « l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques » qui consiste à mettre les pots, barquettes et films plastiques au recyclage (sacs jaunes) se met en place progressivement en France. Le but est de tendre vers le 100 % de plastiques recyclés.

Pourquoi pas chez nous ?
L’ajout de ces nouveaux déchets dans les sacs jaunes nécessite de nombreuses adaptations de toute la chaîne de gestion des déchets (collecte, tri et recyclage).

Un impact sur les contenants
L’augmentation importante du volume de déchets recyclables à collecter et la diminution équivalente de celui des ordures ménagères pose la question de l’adaptation des contenants (sacs jaunes et bacs) tant pour la collecte que pour le stockage chez les usagers.

Un impact sur les collectes
Les tournées devront également être totalement repensées pour s’adapter à ces nouvelles données.

Un impact sur le tri
Après la collecte, nos emballages légers recyclables sont triés dans le centre de tri du SYSEM à Vannes construit en 2010. Ce centre trie et conditionne 15 000 T/an de déchets recyclables. Une fois triés, ils sont transportés dans des usines de recyclage spécifiques à chaque matériau.
Les machines qui permettent le tri des bouteilles et flacons plastiques (3 catégories de matière différentes) de ce centre de tri séparent en fonction de leur forme, de leur densité ou de leur opacité.


D’importants travaux à prévoir
L’ajout de pots, barquettes et films va nécessiter l’acquisition d’autres machines pour reconnaître ces nouvelles formes et matières.

L’augmentation des quantités de déchets à trier aura aussi un impact sur le volume de stockage nécessaire dans le centre de tri.
Les collectivités françaises ont jusqu’à fin 2022 pour s’organiser.

Les aides financières existantes pour réduire le coût de tous ces investissements sont prioritairement attribuées aux centres de tri les plus importants et les plus récents (dont certains sont implantés sur les territoires voisins).

Cela explique pourquoi certains y sont déjà passés et pas d’autres.

Une étude est en cours à l’échelle de notre territoire.

Son objectif est de nous aider à optimiser et adapter au mieux notre service en fonction de ces nouvelles contraintes tout en maintenant son équilibre financier.

Quand pourrons-nous trier tous les plastiques ?
Pas avant 2023 ! En attendant, pots, barquettes et films plastiques doivent donc être mis dans la poubelle à ordures ménagères.

Service déchets

Ouvert au public :

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30

8 avenue de la Gare
56230 QUESTEMBERT